Fehlermeldung

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (Zeile 579 von /is/htdocs/wp12403731_ALJTIBC45F/www/gdz/includes/menu.inc).

Germaine Tillion

Am 30. Mai 2007 wurde die französiche Ethnologin Germaine Tillion 100 Jahre alt. Im März 1995 hat Helmuth Bauer mit ihr ein lebensgeschichtliches Interview aufgezeichnet aus dem Szenen 2009 in die arte-Produktion "Germaine Tillion á Ravensbrück" (deutsch: Der "Verfügbar" in der Unterwelt ) Eingang gefunden haben. Der Film folgt dem Manuskript einer Operette die Germaine Tillion im Oktober 1944 heimlich in Ravensbrück verfasst hat. Er wurde gleichzeitig auf dem dt.-franz. Kulturkanal arte in deutscher und französicher Sprache ausgestrahlt.

Video: Germaine Tillion über ihre Operette in Ravensbrück

Eindrücke und Kommentare von Germaine Tillion und Anise Postel-Vinay, die die Ethnologin und die Historikerin beim gemeinsamen Betrachten der Bilder des „Album Déportation“ mit Ágnes Bartha am 25. März 1995 in Germaine Tillions Haus in Paris, Saint-Mandé spontan eingeworfen haben. --> Wir waren einander eine Stütze, seelisch

 

Proposition d’une exposition - Paris 2015
Ausstellungsvorschlag (PDF-Datei, ca. 330 KB)

Die Wissenschaftler Tzvetan Todorov und Christian Bromberger haben in der Zeitung Le Monde am 29. Juni 2013 dazu aufgerufen Germaine Tillion in das Panthéon in Paris, der Gedenkstätte für die bedeutendsten Persönlichkeiten der französischen Nation, aufzunehmen.

 

Germaine Tillion doit entrer au Panthéon

par Christian Bromberger et Tzvetan Todorov

A l'occasion du centenaire de 1914, il est question de transférer au Panthéon les cendres de deux personnalités, l'une en mémoire de la guerre de 1914, l'autre de celle de 1940. Nous pensons que l'une des figures qui conviendrait le mieux pour ce dernier rôle serait la résistante, ethnologue et historienne Germaine Tillion (1907-2008). Sa vie et son oeuvre, animées par une quête constante de justice et de vérité, sont des modèles de courage et de lucidité.

Germaine Tillion devient résistante au moment de la débâcle, à la mi-juin 1940. En compagnie de quelques complices, elle organise à Paris un réseau qui collecte des informations pour les transmettre à Londres, accueille des soldats évadés ou organise des évasions, héberge des parachutistes anglais, fabrique de faux papiers, diffuse des appels au combat, démasque les agents de la Gestapo et leurs collaborateurs. Son groupe fait partie de ce qu'elle appellera, au lendemain de la guerre, le Réseau du Musée de l'homme. Une trahison entraîne l'arrestation et l'exécution de sept hommes parmi ses dirigeants. Tillion s'efforce désespérément de les sauver. À la suite d'une autre trahison, elle-même sera arrêtée en août 1942, emprisonnée pendant quinze mois à la Santé et à Fresnes, avant d'être déportée à Ravensbrück où elle vit et voit l'horreur. Sa mère, déportée aussi, sera assassinée au camp en mars 1945. Terriblement affaiblie, Germaine Tillion sera libérée deux mois plus tard.
Au cours des années qui suivent, elle ne se contente pas du rôle d'ancienne combattante. Elle participe activement au mouvement créé à l'initiative de David Rousset contre les régimes concentrationnaires toujours en activité dans d'autres pays, notamment dans le bloc communiste. Lorsqu'en 1954 éclate la guerre d'Algérie, elle se rend dans cette colonie française pour essayer d'améliorer les conditions de vie de la population musulmane. A partir de 1957, consciente de l'exacerbation du conflit, elle se consacre exclusivement à la protection de vies humaines, quelle que soit l'origine des individus ; elle parvient à empêcher de nombreuses exécutions de " terroristes ", des actes de torture, mais aussi des attentats aveugles perpétrés par le FLN.
En dehors de ses engagements militants, Germaine Tillion conduit aussi une activité de connaissance. Après la seconde guerre mondiale, bouleversée par ce qu'elle vient de vivre, elle se fait historienne du présent, et réunit une importante documentation sur la Résistance et la déportation. Dans un livre publié de manière posthume, Fragments de vie (Seuil, 2009), elle revient sur les moments les plus saillants de sa carrière ; elle y révèle aussi un don d'écrivain peu commun. Germaine Tillion est une femme au parcours exemplaire, qui a su allier courage et compassion, action et pensée. Quand, résistante, elle écrit un tract clandestin, elle n'oublie pas sa fidélité envers les valeurs universelles : "Notre patrie ne nous est chère qu'à la condition de ne pas devoir lui sacrifier la vérité." Plongée dans le conflit algérien, elle choisit de servir les individus plutôt que les causes. Telle est Germaine Tillion, l'une des figures les plus lumineuses de l'histoire de France au XXe siècle.

---------

Christian Bromberger et Tzvetan Todorov, "Germaine Tillion doit entrer au Panthéon", Le Monde , 29 juin 2013.

les auteurs:

Christian Bromberger, Professeur d'anthropologie à l'université Aix-Marseille.

Tzvetan Todorov, Philosophe, historien, essayiste, Tzvetan Todorov est directeur de recherches honoraire au CNRS.